les techniques d'octaves à l'EWI

March 26, 2018 | Author: stephpublic | Category: Clarinet, Pop Culture, Leisure, Entertainment (General)


Comments



Description

Les techniques d'octaves à l'EWI.1. Introduction Nous avons vu que la quantité d’apprentissage nécessaire pour accomplir une « tache » définie, dépend du niveau technique de la tache . Or si la prise en main de l'EWI est globalement simplifiée au niveau de l'embouchure et des doigtés , l'utilisation des clés d'octaves peut présenter quelques difficultés , aussi bien pour le novice que le musicien déjà familiarisé avec les instruments à vent . L'étape de familiarisation avec les rollers d'octave est donc certainement celle qui affecte le plus la courbe d'apprentissage, et qui va demander un travail plus spécifique. L'EWI 4000s peut jouer sur une étendue de 7 octaves, pour cela il utilise des « galets à décalage d'octave » plus communément appelés « rollers d'octave » au nombre de 8 (figure 1) qui sont activés par contact avec le pouce gauche. Il n'y a pas de réelle mécanique, comme sur les instruments à vent (saxophone ou clarinette par exemple) ou d'autres modèles de contrôleur à vent midi, puisque le déclenchement se fait par contact tactile . Le pouce doit être positionné entre deux rollers , ce qui donnera la hauteur du son, les 2 rollers situés aux extrêmes étant fixes alors que les 6 autres sont mobiles ( rotation) afin de faciliter les transitions d'octave. En utilisant les clés de ½ ton, on peut jouer sur un registre allant de la note 22 ( la# à 29,135 Hz) jusqu'à la note 111 (ré # à 4978 Hz). Remarque: dans certaines nomenclatures la note 24 est C0, ce qui décale la notation. Octave Notes +4 +3 +2 +1 0 −1 −2 96-108 (max 111) 84-96 72-84 60-72 48-60 36-48 24-36 (min: 22) C7-C8 C6-C7 C5-C6 C4-C5 A4= la 440 Hz C3-C4 C4= « middle C » C2-C3 C1-C2 Position du pouce « position neutre » Figure 1: correspondance « position sur les rollers-octaves et notes midi » 2. Position du pouce Lors de la commercialisation des premiers modèles d'EWI (EWI 1000) , il n'était pas rare de rencontrer des musiciens, pourtant virtuoses sur leur instrument , qui étaient totalement déroutés par les rollers d'octave. Une des questions les plus fréquente concernait la position du pouce qu'il fallait adopter sur ces clés d'octave. En effet , lorsque l'on joue dans des registres plus éloignés de la position « A » ,le pouce a tendance à se placer sur un axe qui n'est plus parallèle , ce qui s'accompagne d'une perte de précision (on touche par mégarde plusieurs rollers) Nyle Steiner ( concepteur des EVI et EWI) proposait une méthode simple , basée sur le travail du maintien du pouce sur cet axe: il recommandait de garder le pouce fléchi afin qu'il reste positionné Risque de perte de précision en position B correctement et de ce fait, qu'il ne chevauche pas plusieurs clés et active ainsi la mauvaise octave. Cette technique qui fait gagner en précision, fait perdre un peu en confort. B A 3. Colonne d'air et tenue de l'embouchure. Sur la majeure partie des instruments à vent, le passage d'octave implique plusieurs paramètres : utilisation d'une clé mécanique ou bouchage, mais aussi modification de la pince (tenue des lèvres), et enfin modulation de la puissance du souffle. A l'EWI on peut passer de l'octave la plus basse à la plus haute en une fraction de seconde, puisque le traitement de l'information est numérique. Il n'y a pas de difficultés majeure au niveau de ces paramètres et par conséquent il n'est pas nécessaire de développer des exercices spécifiques à la gestion du souffle et de l'embouchure pour le travail des passages d'octaves. 4. Notation La notation des octaves est nécessaire pour identifier le plus facilement les notes , du son le plus bas jusqu'aux plus hauts. Pourtant il n'y a pas encore de convention quant à la notation des octaves pour l'EWI . L'utilisation de différentes clés n'est pas toujours aisée pour le musicien habitué à la lecture d'une tessiture limitée, cependant il n'est pas rare de retrouver le système de notation utilisant les acronymes 8va, 8 vb , 15va ou 15vb. Le symbole 8va signifie qu'il faut jouer « une octave plus haut que ce qui est écrit », cela évite d'avoir à lire dans des registres moins familiers (pour les lignes au dessus de la portée, à partie du sol cela devient complexe). 8va vient de l'italien ottava (qui signifie octave). De la même manière, on peut rencontrer le symbole 8vb qui signifie ottava bassa, ou une octave plus bas, dans cette situation il faut jouer « plus bas qu'écrit sur la portée ». Par extension, 15ma (quindicesima )est utilisé pour jouer « 2 octaves plus haut qu'écrit sur la portée » , aussi 15mb (quindicesima bassa) signifie « 2 octaves plus basses qu'écrit ». Note : C1 Roller : -2 C2 -1 C3 0 C4 +1 Note : C5 Roller : +2 C6 +3 C7 +4 NB: cette dernière octave est rarement représentée sur les partitions 5. Exercices Pour se familiariser , on peut faire des transitions d'octave simples : sur la même valeur de note , ou sur la même note mais associant 2 doigtés différents, puis sur plusieurs notes . Il est important de jouer au début en détaché , pour bien sentir la coordination entre les doigts et l'attaque des notes : si on veut effectuer des changements d'octave en legato « d'emblée » , alors on risque d'obtenir des notes peu précises. Ces exercices peuvent être ensuite être déclinés avec n'importe quelle note. Les exercices sont proposés avec des octaves ascendantes , mais il est conseillé de les jouer en redescendant . Exercice 1: il repose sur le changement des rollers d'octaves seuls. Il est conseillé de travailler cet exercice avec chaque note de la gamme. rollers -2 -1 -1 0 0 +1 +1 +2 +2 +3 +3 +4 Exercice 2 : dans cet exercice , la difficulté technique (signalée en rouge) réside dans la coordination du passage d'octave associée au changement de doigté (il s'agira de la même hauteur de note , mais jouée avec deux doigtés différents). rollers -2 -1 0 +1 +2 +3 +4 etc. Exercice 3 : dans cet exercice , joué sur un changement à la quinte, la difficulté reste assez proche du précédent , car il y a un changement d'octave en même temps qu'un changement de note. rollers 2 - -1 0 etc. +1 +2 +3 +4 Exercice 4 : pour cet exercice , il est important d'utiliser les doigtés de la note do préconisés, car ceux-ci impliquent, dans les 2 cas ( ascendant et descendant) d'utiliser le roller d'octave. Cet exercice devra être travaillé à des tempo différents et sur des octaves différentes. De même , on commencera par le jouer détaché , puis dans un second temps legato. Utiliser le même doigté pour tous les do Utiliser le même doigté pour tous les do Exercice 5: cet exercice permet de se familiariser avec un passage d'octave complet, il permet de travaille la coordination entre les passages de rollers et les doigtés des notes. Il est recommandé de jouer d'abord en détaché, à tempo lent , puis rapide. Il est ensuite possible de travailler l'exercice en legato. Exercice 6: il reprend le principe de l'exercice 5, mais ajoute un passage d'octave descendant. Il peut (comme tous les autres exercices « avancés » être joué à partir d'octaves différentes (8vb , 8va etc...). Exercice 7: pour cet exercice, il est fondamental de le travailler au tempo, pour gagner en précision . Exercice 8: Cet exercice peut être utilisé comme un « warm up » (échauffement), dans cette logique on peut travailler en même temps les attaques (détaché), les accentuations :par exemple les trois premières notes sont legato puis la quatrième est piquée, ou toutes sont jouées en piqué etc... Exercice 9 : cet exercice reprend le principe du précédent, mais les changements de rollers sont plus nombreux, surtout si le do indiqué par une astérisque () est joué avec le doigté indiqué.   exercice 10 : Exercice 11: cet exercice introduit le « saut d'octave » puisque l'intervalle qui sépare les note est de deux octaves. etc..... Ces différents exercices constituent une base de travail pour la familiarisation avec les clés d'octave. On peut à partir de ces principes en construire d'autres (tonalité différente, tempo variable), mais aussi utiliser des exercices plus classiques ( méthode de saxophone, de clarinette ou de flute ). Si on utilise un EWI USB , le nombre d'octave est réduit à 5 , mais les techniques sont identiques. Cette création est mise à disposition selon le Contrat Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 3.0 France disponible en ligne http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/. Stéphane Mouchabac. / 20-07-2010. L’auteur autorise la reproduction, distribution et communication de cette création au public à des fins non commerciales.
Copyright © 2022 DOKUMEN.SITE Inc.